Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Le désarroi des agriculteurs

17 Avril 2009, 08:04am

Publié par MoDem-Colombes

Le président du Mouvement démocrate (MoDem), François Bayrou, a souligné, mercredi, le «sentiment d'abandon» des agriculteurs, lors d'une convention organisée sur l'agriculture et la pêche à Bouin (Vendée), dans la perspective des élections européennes.

En clôturant la convention, François Bayrou a estimé que «la clef de la décision européenne est au Parlement»: «Au MoDem, nous avons une exigence de transparence dans les décisions prises vis-à-vis des citoyens», a-t-il déclaré.

Le député des Pyrénées-Atlantiques a souligné «le sentiment d'abandon qui règne dans le milieu agricole». Un «désarroi» qu'il impute au manque «d'horizon», «de modèle agricole d'avenir offert aux agriculteurs». Il estime que ce malaise est également dû «au sentiment douloureux de la mise en accusation» vis-à-vis de la nature et à la «solitude».

«Ce sentiment de désarroi est le résultat des politiques menées depuis le début des années 1990, a-t-il souligné. Nos élus siégeront au Parlement européen avec la certitude que l'enjeu agricole est mondial. Ils défendront une politique agricole pas seulement de productions, mais aussi des producteurs.»

Le président du MoDem milite pour l'organisation des marchés et des prix rémunérateurs. «La question des surplus ne se pose plus grâce aux débouchés énergétiques», a-t-il affirmé. Il s'est prononcé en faveur d'une régulation des marchés à terme par une autorité internationale. Il souhaite que l'agriculture biologique soit encouragée afin de la sortir de la «marginalité».

Enfin, il a condamné les amendes infligées à la France par l'Union européenne pour des ententes lors de la crise de la vache folle: «La législation européenne doit changer pour permettre aux agriculteurs de rééquilibrer les rapports de force, sans que cette organisation soit considérée comme une atteinte au droit de la concurrence.»

Selon le deuxième sondage Ifop-Paris-Match diffusé en février dernier, l'UMP serait crédité de 26% d’intentions de vote aux élections européennes. Le parti de gouvernement est suivi par le PS (23%) et le MoDem (14,5%). Les Verts affichent 7% d'intentions favorables.

A l’extrême-gauche, le NPA (nouveau parti anticapitaliste) est crédité de 9% d’intentions de vote, les listes PCF/lutte ouvrière de 4% et lutte ouvrière de 3%.

A droite, la liste Libertas de Philippe de Villiers recueille 5% des intentions de vote, le FN 6%, Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan 2% et les listes de Carl Lang et Jean-Claude Martinez, dissidents du FN, 0,5%.

(c) LaFranceAgricole.fr

Commenter cet article