Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Un Parlement de l'Alternance

8 Septembre 2009, 22:59pm

Publié par MoDem-Colombes



“Mettons-nous autour d’une table et discutons.”


Tel est, en substance, le message que François Bayrou a adressé dimanche dernier aux forces d’opposition.

Il souhaite créer un “parlement de l’alternance”, un lieu de travail où les partis qui ne se reconnaîtraient pas dans la politique de Nicolas Sarkozy pourraient partager analyses et propositions.

François Bayrou estime que le dialogue qu’il a proposé est amorcé, après avoir entendu les réactions favorables de Daniel Cohn-Bendit (Verts), Ségolène Royal, Manuel Valls, Vincent Peillon (PS) et Jean-Pierre Chevènement (MRC).

"Il faudrait mettre en place quelque chose qui ressemble à un parlement en petit où chacun serait représenté, avec des personnalités qu’il choisirait, y compris des personnalités hors des partis politiques et qui traiteraient d’un sujet devant les Français et pas derrière une porte close".

"On verrait assez vite que, s’ils veulent se parler, ils sont obligés de se respecter, de dire des choses précises et concrètes sur lesquelles ils seront d’accord ou pas d’accord".

"Mon idée, c’est qu’on ait là un travail, une fois par semaine ou deux fois par mois, qui permettrait devant les caméras de télévision et les radios, de voir ce que pensent en réalité ces responsables qui s’adressent à eux mais ne parlent jamais du fond".

"Je crois que se dégageront des zones d’accord et des divergences. Les zones d’accord permettront de donner à tous les Français une idée de ce qui pourra se faire dans l’avenir et les divergences seront tranchées par les élections. Le premier tour de la présidentielle servira à trancher ces questions : "qui met-on, quelle idée, quelle vision de l’avenir, quel style personnel pour orienter cette alternance"".

"Dans mon esprit, le premier tour de la présidentielle doit faire que tous les grands courants politiques du pays sont représentés. C’est le moment du grand dialogue avec les Français. Après, naturellement, au second tour, la logique sera celle du rassemblement".

Commenter cet article