Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Bayrou à 14% !

21 Décembre 2011, 00:00am

Publié par MoDem-Colombes

François Hollande : 27%

Nicolas Sarkozy : 24%

Marine Le Pen : 16%

François Bayrou : 14%

Jean-Luc Mélenchon : 7,5%

Eva Joly : 4% 

Dominique de Villepin : 2%

Hervé Morin, Christine Boutin, Nicolas Dupont-Aignan, Philippe Poutou : 1%

Jean-Pierre Chevènement, Corine Lepage et Nathalie Arthaud : 0,5%. 

Le leader centriste a le vent en poupe dans les sondages. Il est crédité de 14 % des intentions de vote dans le nouveau baromètre OpinionWay-Fiducial-Les Echos, à 2 points de la présidente du FN.

Il y avait le duel entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. Il y a désormais le match entre Marine Le Pen et François Bayrou. Dopé par sa déclaration de candidature, porté par les thématiques de la dette et du « acheter français », qu'il a largement préempté, le leader centriste talonne la présidente du Front national dans le nouveau baromètre OpinionWay-Fiducial pour Radio Classique et « Les Echos ». A tout juste quatre mois du premier tour de la présidentielle, le fondateur du Modem est crédité de 14 % des suffrages. A 2 points seulement de la fille de Jean-Marie Le Pen. Il est au plus haut depuis sa performance de 2007. Plus haut, aussi, qu'il ne l'était en décembre 2006. Sa percée est aussi récente que soudaine. Dans un sondage réalisé par le même institut pour « Le Figaro », François Bayrou ne recueillait la semaine dernière que 11 % des voix. Fin novembre, il ne dépassait pas 7 %. Le troisième homme de 2007 a gagné des voix chez François Hollande, chez les électeurs mécontents de Nicolas Sarkozy et une partie du vote protestataire. Les jeunes, notamment, semblent « séduits par son discours sur l'union nationale face à la crise », note OpinionWay.

Bruno Jeanbart, le directeur général adjoint de l'institut, tire deux enseignements de ce « sondage de la dinde » - selon la formule utilisée par certains politiques pour désigner les enquêtes qui alimentent, au moment de Noël, les discussions en famille. D'abord, que la présidentielle de 2012 est « désormais un jeu à quatre et non plus à trois » , Nicolas Sarkozy, François Hollande, Marine Le Pen et François Bayrou pouvant « tous » prétendre être au second tour. Ensuite que « l'opinion n'est pas du tout cristallisée, même si ce sera très difficile pour le chef de l'Etat ». Un électeur sur quatre n'exprime pas encore d'intentions de vote au second tour, remporté par François Hollande avec 57 % des suffrages. Contre 43 % pour Nicolas Sarkozy, qui ne récupère aujourd'hui que 28 % des électeurs de Marine Le Pen.

Le candidat socialiste reste toujours en tête au premier tour. Il est crédité de 27 % des intentions de vote. En baisse de 3 points sur un mois quand le chef de l'Etat en perd 2, à 24 %. « Mais 27 %, cela reste un score historiquement haut pour un candidat PS à la présidentielle », rappelle Bruno Jeanbart. En revanche, aucun petit candidat ne parvient aujourd'hui à tirer son épingle du jeu, si ce n'est Jean-Luc Mélenchon, qui obtient 7,5 % des voix. L'écologiste Eva Joly plafonne à 4 %. Dominique de Villepin est plus encore à la peine. Malgré l'annonce surprise de sa candidature, il y a dix jours, l'ancien Premier ministre ne dépasse pas les 2 % des voix.

 

http://www.lesechos.fr/economie-politique/election-presidentielle-2012/autres-candidats/0201804719298-sondage-francois-bayrou-talonne-marine-le-pen-265792.php

 

http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/document/0201805362470-le-barometre-opinionway-fiducial-les-echos-265795.php

 

Commenter cet article

Le Prétorien 23/12/2011 14:30


Bayrou c'est encore une candidature du système, on ne peut pas nier que certains aspects de son discours sont proches de ce que pense le FN. Ceci dit, ministre pendant des années, candidat
centriste, adepte du cul entre deux chaises, de la perpétuelle opposition entre la gauche ou la droite(suivant la majorité), ça montre surtout le manque de sincérité, de la rébellion de
supermarché, de la critique de bas étage, de la Saccharine nationaliste et sociale qui donne un goût amère. 
Jouer les trublions qand Marine est au porte du pouvoir et dire que Dieudonné à "rallier" le Front pour son antisémitisme, c'est largement suffisant pour montrer le caractère du Mr.

Le Prétorien 23/12/2011 12:11


Bayrou c'est encore une candidature du système, on ne peut pas nier que certains aspects de son discours sont proches de ce que pense le FN. Ceci dit, ministre pendant des années, candidat
centriste, adepte du cul entre deux chaises, de la perpétuelle opposition entre la gauche ou la droite(suivant la majorité), ça montre surtout le manque de sincérité, de la rébellion de
supermarché, de la critique de bas étage, de la Saccharine nationaliste et sociale qui donne un goût amère. 
Jouer les trublions qand Marine est au porte du pouvoir et dire que Dieudonné à "rallier" le Front pour son antisémitisme, c'est largement suffisant pour montrer le caractère du Mr.