Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

François Bayrou dans Preuves par 3

6 Septembre 2011, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

http://www.publicsenat.fr/sites/all/images/colonne-droite/box_finale_bayrou.jpg

 

Invité de l’émission Preuves par 3, ce mardi soir à 22h30 sur Public Sénat, François Bayrou s’est exprimé sur plusieurs sujets d'actualité :

 

Affaire de l’espionnage d’un journaliste du Monde qui enquêtait sur l’affaire Bettencourt :

Selon le leader du Modem,  cela relève de l’« abus de pouvoir d’Etat ». « Ce qui est frappant dans l’affaire, c’est que c’est la police, c’est-à-dire l’instrument le plus précieux pour faire respecter l’équilibre du pays et sa loi, qui ont été utilisés contre la loi ». Sur ce dossier, il « ne doute pas » que les juges trancheront « en toute indépendance ».

 

Règle d’or :

François Bayrou a appelé le Premier ministre François Fillon "à recevoir l'opposition dans son ensemble" pour évoquer la question de l'inscription de la "règle d'or" de retour à l'équilibre budgétaire dans la Constitution. François Fillon "va me recevoir jeudi pour parler de la règle d'or, ce que c'est la règle d'or, ce que ça suppose comme philosophie d'action, et je lui dirai une chose précise: il faut qu'il reçoive l'opposition dans son ensemble"

"Le parti socialiste, il n'y a aucune raison qu'il soit exclu, laissé de côté, c'est un très grand mouvement politique français. Peut-être certains disent trop grand. Mais c'est un très grand mouvement politique français, il faut naturellement qu'il soit associé par le gouvernement à la réflexion, c'est son devoir".


Procès Chirac :

François Bayrou a proposé mardi de modifier le statut pénal du chef de l'Etat pour permettre à un juge d'instruire un dossier pénal qui concernerait le président pendant qu'il est en fonction afin de ne pas retarder un jugement après la fin de son mandat.

Il a estimé que "le tribunal a pris la bonne décision en disant: "On va juger mais évidemment, on comprend que son état de santé ne lui permette pas de sièger". "Ce qu'il faut regretter, c'est que pendant des années et des années, on a cherché à jouer la montre, à retarder le procès le plus longtemps possible et même, si on peut, à le vider de sa substance", a-t-il déploré.

 

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/affaire-l-espionnage-monde-bayrou-d-nonce-un-abus-pouvoir-d-etat-145963


Commenter cet article