Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

L'image de Hollande se dégrade, celle de Bayrou s'améliore

23 Décembre 2011, 00:03am

Publié par MoDem-Colombes

http://photo.lejdd.fr/media/images/politique/francois-bayrou-francois-hollande3/6913940-1-fre-FR/francois-bayrou-francois-hollande_pics_390.jpg


C'est un sondage qui confirme la tendance du moment. La  troisième vague du baromètre Trielec 2012,  réalisé par l'institut TNS Sofres les 8 et 9 décembre, montre la dégradation en deux mois, par rapport à la vague réalisée en octobre, de l'image de François Hollande (PS), et la nette amélioration de celle de François Bayrou (MoDem).

Interrogé sur les candidats qui ont, selon elles, "l'étoffe" d'un président de la République, les personnes sondées (un échantillon de 1 003 personnes) attribuent cette qualité d'abord au président sortant, Nicolas Sarkozy (59 %, +2 points), devant M. Hollande (52 %, –10 points), en forte chute, et M. Bayrou (43 %, +9 points), en hausse sensible.

"CHANGER" ET "COMPRENDRE"

Concernant la "volonté de changer les choses" des candidats, le tiercé n'est pas le même mais la tendance demeure. En la matière, François Hollande arrive toujours en tête (58 %, –9 points), suivi par François Bayrou (55 %, +4 points) et Marine Le Pen (55 %, –1 point). M. Sarkozy n'est que quatrième (43 %, stable). Sa qualité de président sortant, cette fois, le dessert.

Enfin, interrogés sur celui ou celle qui "comprend" le mieux "les problèmes", les sondés placent aussi M. Hollande en tête, mais là encore avec un net infléchissement (58 %, –5 points). M. Bayrou, déjà deuxième en octobre, le talonne désormais (56 %, +6 points). Mme Le Pen (37 %, –2 points) arrive à la troisième place, devant M. Sarkozy (31 %, +1 point).


    Graphique 4: L’évolution des traits de personnalité de F. Bayrou (2006 et 2011).


Source: Automne et hiver 2006 : Baromètre Politique Français (BPF), Cevipof, Ministère de l’Intérieur; Automne et hiver 2011 : Enquête TNS Sofres - TriÉlec, octobre  et décembre  2011.

En effet, l’image de François Bayrou connaît, comme en 2006, une nette embellie à cinq mois de l'échéance présidentielle. Après l'annonce de sa candidature,  les répondants lui reconnaissent une étoffe présidentielle en hausse de neuf points, à 43%, évolution comparable à celle enregistrée en 2006 (+7 points).  Une évolution similaire est perceptible quant à sa capacité à comprendre les problèmes des citoyens (+5 points  comme en 2006). Néanmoins,  fin 2011,  il suscite aussi moins d'inquiétude et incarne plus le changement  qu'à l'automne 2006. En somme, l'ensemble des indicateurs de l'image de François Bayrou a évolué positivement entre octobre et décembre 2011. Ils ont évolué  de manière plus positive qu’en 2006 et atteignent des niveaux supérieurs à ceux de l'hiver  de 2006.  L’enquête TNS Sofres – TriÉlec décembre  2011 atteste  donc de la dynamique  générée  autour de la candidature de François Bayrou ces dernières semaines. Celui qui fut le troisième homme de l'élection présidentielle de 2007 est crédité à 5 mois de l’élection présidentielle d’une image plus favorable qu’en 2006.

Commenter cet article