Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Marc Fesneau

28 Mars 2010, 13:19pm

Publié par MoDem-Colombes

http://static.lesdemocrates.fr/wp-content/themes/ar2d2d/affiches_images/small/centre.jpg

Le Conseil national du Mouvement Démocrate qui s'est réuni hier à l'Assemblée Nationale pour faire l'analyse des résultats et tracer les perspectives pour l'avenir du Mouvement Démocrate et plus généralement pour la vie politique en France, a adopté la création d’un secrétariat général du mouvement confié à Marc Fesneau.

Marc Fesneau, 39 ans, est marié, père de deux enfants et vit à Marchenoir où sa famille est installée depuis plusieurs générations.  Il est est maire de Marchenoir et président de la communauté de communes de Beauce et Forêt (41).

Né à Paris, il choisit, après des études scientifiques et une mission pour le ministère de l’agriculture, de s’installer en Loir et Cher.
Il travaille tout d’abord à la Chambre d’agriculture de Loir-et-Cher au service développement local puis comme directeur de ce service, sur les politiques de développement local et les fonds européens de 1996 à 2001. Il rejoint ensuite l’équipe de Jacqueline Gourault au Sénat. Parallèlement, il reprend des études et devient diplômé de Sciences-Po Paris en 2003.
Il continue d’exercer actuellement auprès de Jacqueline Gourault des missions sur les collectivités territoriales et l’aménagement du territoire, mais se consacre essentiellement à ses mandats et responsabilités politiques.

Engagé très tôt dans la vie de sa commune, il a été élu conseiller municipal de Marchenoir (Loir-et-Cher) en 1995, puis est devenu maire de cette commune de 700 habitants au dernier renouvellement municipal de 2008. Il préside, par ailleurs, la communauté de communes “Beauce et Forêt” qui regroupe 21 communes.
Depuis 2004, il siège au Conseil régional et intervient plus particulièrement sur les problématiques d’aménagement du territoire. Soucieux des questions liées au développement durable, il est à l’initiative de la création d’une filière bois énergie dans le Loir-et-Cher.
En 2008, les adhérents démocrates l’ont choisi pour succéder à la sénatrice Jacqueline Gourault à la tête de la fédération de Loir-et-Cher du MoDem.

Membre du Conseil d’orientation de l’ADCF (Assemblée des communautés de France), il a récemment été désigné pour siéger au sein des Assises des territoires ruraux, assises initiées par le ministère de la ruralité et dont l’objectif est de faire des propositions pour renforcer l’attractivité économique, sociale et patrimoniale des territoires ruraux. Trois groupes de travail, composés de parlementaires, de représentants d’associations d’élus, des forces socio-économiques, d’associations, d’experts et de représentants des ministères ont été constitués. C’est au sein du groupe de travail « animer et organiser les territoires » que siège Marc Fesneau.


Le Conseil National a approuvé également la nomination à la vice–présidence (aux côtés des actuels vice-présidents Marielle de Sarnez, Jean-Luc Bennhamias, Jacqueline Gourault, Jean-Marie Vanlerenberghe) de Jean Lassalle et de Robert Rochefort.

Le conseil national a souligné l’unité de notre mouvement et sa volonté de reconstruction civique pour nous-mêmes et pour l’ensemble de notre pays.
Il a soutenu le premier de nos choix stratégiques : celui de l’indépendance, seul capable d’apporter une idée nouvelle et juste pour l’avenir du pays, et de répondre à ceux de ses citoyens qui ne se reconnaissent plus dans le débat démocratique. Il a insisté sur le refus des manœuvres et des combinaisons.

Le Bureau Exécutif a par ailleurs confirmé que des responsables thématiques seraient nommés dans les semaines à venir et qu'un porte-parolat plus large et diversifié serait à bâtir dans les mois à venir.

Des réunions régionales viendront poursuivre ce travail de débats et de réflexion nécessaire à la construction d'une voie démocrate et la formalisation de réponses nouvelles aux problèmes des Français.

Commenter cet article

Jacques Bodécot 30/03/2010 13:38


La nomination d'un secrétaire général et de deux vice-présidents supplémentaires va tout arranger?