Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Blog du MoDem de Colombes

Fête de l'Europe

8 Mai 2010, 23:00pm

Publié par MoDem-Colombes

 

 

Sylvie Goulard, Présidente du Mouvement Européen France et Députée européenne (ADLE, alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe) nous fait part du sens de la Déclaration Schuman, 60 ans après le 9 mai 1950

 

Robert Schuman est un judoka. Confronté à la puissance de l’esprit de revanche, il l’a renversée pour la mettre au service de la paix. Mesurant la détermination des Américains à imposer un rapprochement avec l’Allemagne, il a pris les devants, allant jusqu’à suggérer cette chose inouïe : un partenariat égalitaire avec le vaincu. Ou plutôt l’effacement du vaincu et du vainqueur, leur convergence dans un même dessein.

 

Son sens du long terme lui a permis de surmonter les blessures et les rancoeurs pour voir loin et penser grand. Sans exagération, sans verbiage, avec une incroyable modestie, il a su formuler, avec Jean Monnet, le projet politique le plus époustouflant de l’histoire de l’humanité ; un projet de paix, de réconciliation, de solidarité. Un projet aussi doux à l’homme que les guerres avaient été odieuses. Un croisement d’intérêts et d’amour mutuel qui, pour être inattendu, n’a finalement si mal réussi.

 

Aux nostalgiques de l’équilibre des puissances et de la realpolitik, comme à tous ceux qui, en son temps, le traitaient de « boche », aux chauvinistes, aux souverainistes, je rappellerai quels périls, toujours, le nationalisme porte dans ses flancs. Et le prix qu’il faut payer pour la courte vue.

 

Sa double culture – française, de cœur, allemande par les nécessités de l’Histoire – a aidé Schuman à trouver les mots justes, à comprendre que les Allemands attendaient une main tendue. La mise en commun du charbon et de l’acier, dans un ensemble supranational, à la fois pragmatique et idéal, est un coup de génie.

 

Vielen Dank, Monsieur Schuman.

 

La Déclaration Schuman

 

La Fête de l'Europe à Colombes

 

Le Site de Sylvie Goulard

 

 

Commenter cet article